Rencontres Sexuelles
Publié le - 1310 aff. -

Domination sous la douche : double expérience

Les observations que nous trouverons dans cet article sont extraites de la domination sous la douche entre Mogwai et Lilou, un couple normal, qui tiennent à ne jamais faire oublier ce titre au lecteur.

Préliminaires

Un jeu de domination commence toujours par une conversation qui aboutit par un consentement. Chaque partenaire expose son fantasme et dans le cas de Mogwai et Lilou, c’est Mogwai qui demande à sa Lilou de lui faire des choses. Comme maitresse kika en fera aussi avec son partenaire.

L’homme qui sera soumis (dans ce cas-ci) présente ces consignes. Petite séance sans eau à la douche avec comme accessoires le Vixen Goodfella, le harnais Crotchless Panty et le Mountain Drake Bad Dragon. Avant de commencer, ils se préparent, douche, chauffage, remplissage de lubrifiant de seringue de Bad Dragon.

Expérience vécu par l’homme

L’expérience consistait pour cette fois à sucer les diverses bites déjà préparées pour la séance. Elle a commencé par m’exciter en me branlant, me léchant le téton. Des débuts gentils mais ensuite elle me force la tête à sucer plus profondément. La situation m’excitant, je m’exécute. Je me déchaîne, gorge profonde. Elle me biffle, m’enfonce sa bite improvisée dans la gorge en me traitant de petite pute, me crachant dessus. Pendant tout ce temps, je me masturbe à bonne allure. Tout en suçant, je sens que l’orgasme montre signe de son existence. Et Lilou coordonne mon orgasme avec la fin de l’éjaculation du Bad Dragon.

Enfin, je peux plus ouvrir les yeux, j’en ai partout de sperme et de faux sperme, crachat et salive. Ma Lilou ne me laisse pas ainsi, elle me fait couler de l’eau chaude, me passe du gel avant de me laisser seul pour une toilette nécessaire.

Expérience vécu par la femme

Mon homme me demande une petite séance de domination et me donne quelques pistes. Je décide faire cela à la douche et me mets à le branler pour lui donner envie mais je repense à notre discussion d’hier, notamment celui d’arrêter de couper l’ambiance. En fait, nous avons fait ça plusieurs fois déjà mais depuis cette conversation, j’ai l’impression de plus savoir faire. C’est très déstabilisant…Mais bon, on se connaît, il n’y a pas de gênes à avoir entre nous et il faut se lancer. Je lui mets le Goodfella le plus loin possible, me détend et m’impressionne des capacités buccales de monsieur…Il suce comme une vraie salope. J’ai envie de jouer avec le Mountain Drake et comme Mogwai adore les cochonnes et faire la cochonne, je trouve que l’idée est bonne. Nous nous y mettons. Je lui crache dessus, lui met des petites claques. J’essaie de lui parler comme si j’étais un mec et lui une grosse salope. Je ne suis pas très à l’aise avec ces trucs au début mais je rentre rapidement dans le rôle. Je teste le Drake Mountain en lui envoyant quelques jus, je vois bien et j’ai compris qu’il adore ça. On s’y remet de plus belle et il est fou d’excitation. Moi, je suis toute mouillée. Je sens que ça vient et je lui lâche le lubrifiant dans la gueule : beaucoup et partout. C’est alors qu’il se laisse aller à un orgasme long et très démonstratif.
Je suis contente de moi. J’ai réussi à le faire plaisir et le voir heureux me suffit.